Vêtements

Vêtements : notes diverses

Au 13ème siècle, les hommes et les femmes portent des vêtements longs.
Au 13ème siècle, les hommes portent les cheveux longs avec une frange sur le front.

(les différentes sources utilisées pour rédiger ces glossaires sont la revue Histoire Médiévale, les guides verts Michelin, Internet.)
Aiguillette lacet de cuir ou de tissu terminé par une pointe métallique.  
Ajuster se dit d'un vêtement ou d'une partie de vêtement moulant le corps,  
Alun sert pour les teintures et tannages des peaux.  
Amigaut Fente pratiquée sur le devant d'un vêtement en partant de l'encolure pour permettre le passage de la tête  
Aumusse Fourrure pour moine. Capuchons fourre-tout du Moyen âge  
Bandeau    
Barbette mentonnière d'une guimpe.  
Baudequin soie de Bagdad  
Bliaud 9-10ème.
Vêtement noble. Robe en laine ou en soie à large encolure dotée de manche mi-longue et très large.
Vêtement de dessus, masculin et féminin, recouvrant la chemise
 
Bliaud de paysan bliaud court serré par une ceinture  
Bofu soie de Byzance  
Bombarde en forme d'entonnoir.  
Bonnet coiffure demi sphérique aux bords remontés.  
Bougrain tissu cher aux couleurs vives (bleues, rouges ou vertes)  
Bouton inventé au Moyen Age  
Braiel ceinture  
Braies caleçon/pantalon, en toile ou cuir
C'est un caleçon long ou court, de toile ou de cuir, qui était maintenu à la taille par une ceinture appelée braiel. Il est essentiellement porté par les hommes, mais certaines paysannes en portent aussi.
Ce vêtement est issu directement des pantalons masculins gaulois, dont ils portent d'ailleurs le nom.
Il n'a pas de braguette.
 
Brésil bois utilisé pour teindre les draps en rose ou incarnat.  
Brodequins chaussures épaisses en cuir, cloutées  
Bure en Serge  
Cagoule avec une pointe très longue  
Cainsil/Chainsil fine toile de lin pour chemises et draps.  
Cale Coiffe de laine ou de toile en forme de bonnet de bain que l'on porte en intérieur
coiffure emboîtant le crâne, laissant le visage libre et terminée, au niveau des oreilles, par une bride pour rattacher sous le menton.
 
Caleçon voir Braies  
Caligae Sandale romaine Caligae.jpg
Calotte coiffure semi-sphérique.  
Camail petite cape.  
Canevas toile de chanvre.  
Cape en fourrure ou en laine  
Ceinture voir Braiel  
Cendal tenture en taffetas  
Chainse chemise en cainsil.
longue chemise de dessous
 
Chanvre cru, battu ou travaille  
Chape à aigue pélerine fermée à capuchon, assez imperméable  
Chape de prêtre   Chape de pretre 1.jpg Chape de pretre 2.jpg Chape de pretre 3.jpg Chape de pretre 4.jpg Chape de pretre 5.jpg Chape de pretre 6.jpg
Chapeau    
Chapel Couronne
bandeau de tissu précieux couvert de perles, de fleurs ou de plumes de paon, pour les jours de fêtes
Cercle de tête
 
Chaperon coiffure constituée d'une capuche, d'un camail et d'une cornette. Chaperon.jpg
Chausses bas ou mi-bas pouvant être pourvu d'une semelle. Chausses feminins - 15eme.jpg
Chausses feminins - 15eme
Chaussures en cuir à semelle de bois (Gauloise) Chaussures medievales.jpg
Chemise vêtement porté directement sur la peau, et servant de sous-vêtement
en laine = vulgaire, en cainsil = normale (Chainse), en soie = noble
 
Cigloton tentures de brocart  
Clavi bandes (?)  
Cloche grand manteau rond pour porter à cheval  
Coiffe coiffure emboîtant le crâne, en laissant le visage libre.
cale sans bride.
 
Coiffure à cornes coiffure constituée de deux lobes recouverts de la huve on réunis par la huve. Coiffure a cornes (1).jpg Coiffure a cornes (2).jpg
Coquille pan du capuchon.  
Cornette Pointe terminant le sommet de la capuche du chaperon.
Coiffe à deux pointes.
 
Corset gilet matelassé qui enserre le buste et le ventre  
Cote/Cotte après 1200
remplace le bliaud. Robe de laine un peu plus courte à manches étroites
vêtement de coupe et de coloris variés porté sur la chemise.
 
Cotte hardie Surcot (porté sur la cotte, qui est une tunique) ajusté à la taille et aux épaules.
Robe de femme.
 
Coudière prolongement pendant d'une manche s'arrêtant au coude.  
Coutil grosse étoffe de chanvre pour doublure et tenue de travail  
Couleur Les couleurs de vêtements sont : noir, rouge foncé, bleu et ocre. Pas de vert ni de jaune clair.  
Couvrechef voile, turban.  
Cuir Il peut être de boeuf, de brebis, même de loup ou de cerf.  
Damas Soie diaprée ton sur ton  
Déchiqueté bordure décorative en déchirures.  
Deweteie tablier de grosse toile  
Doublet gilet, piqué et ouaté protégeant du froid, que l'on met au dessus de la chemise  
Drap En toile, laine, lin ou soie
Troyes produit 50.000 pièces de draps de laine en 1276.
Drap lourd de Flandre : rare et cher au Moyen Age
Drap affiné de Florence : rare et cher au Moyen Age
 
Écarlate il s'agit ici, non de la couleur, mais, d'une étoffe de grand prix.  
Eperon   Eperon de chevalier du 12-13eme.jpg
Escafinon chausson  
Escoffion 15ème
Sorte de coiffe formée d'un coussinet posé sur les nattes et garni de rubans ou d'écharpes tombantes
 
Etole de Prêtre   Etole de pretre 1.jpg Etole de pretre 2.jpg Etole de pretre 3.jpg
Festonné bordure décorative en lobes.  
Fermail Broche pour tenir le manteau  
Fourrure martre, taupe, loutre, castor, petit gris, toison de mouton, lapin, rat musqué, panthère, chévreau, mouton (basse qualité), renard, blaireau, loup, prédateur, zibeline (noble), vair (noble), hermine (noble). Le petit gris ou vair, l'hermine, l'astrakan et la martre-zibeline sont moins rares et moins chères à partir du 14ème.  
Futaine tissu de coton d'origine orientale (Italien ou Egyptien).  
Galoche    
Gants    
Garde-coups voir Corset  
Gipon 14-15ème
Veste à manches longues ou étroites = Pourpoint
 
Gris il s'agît du petit-gris, fourrure d'un écureuil au pelage d'hiver gris argenté.  
Guède teinture  
Guêtre    
Guimpe sorte de grand voile enserrant totalement le visage et retombant sur le cou, les épaules et la poitrine.  
Haut-de-chausses caleçon  
Hénin coiffure en forme de cône rigide, dont le sommet peut être tronqué. Henin.jpg
Heusses hautes bottes imperméables en cuir souple rouge ou noir  
Houppelande 14-15ème
Robe/manteau long et ample, aux manches larges et évasées, démesurées, qui traine à terre
Houppelande a haut col et amples manches - 15eme.jpg Houppelande.jpg
Housseaux bottes.  
Huque 14-15ème
 
Huve variété de voile.  
Jacque pourpoint à manche, matelassé, ajusté et boutonné sur le devant (XIVe s.)  
Kilt Le kilt est une invention récente. Il a été créé par un Anglais (oui, un Anglais !!) aux alentours de 1720/1730. Ce propriétaire d'une manufacture dans les western highlands avait remarqué que le costume traditionnel (le grand plaid ceinturé) n'était pas pratique pour travailler sur des machines.
Il imposa à ses ouvriers de venir travailler avec un vêtement constitué de la partie inférieure du plaid, celle qui forme une "jupe". A priori, il fallait donc l'apprèter à chaque fois puisqu'il ne devait pas etre cousu et se "farcir" le plissage aussi...
Ce costume n'était pas très prisé et à disparu lui aussi du fait de la loi de 1746, interdisant le costume traditionnel des highlands.
Le XIXème siècle et sa vague "romantique" a déferlé sur le Royaume-Uni avec un écrivain célèbre en tête, Walter Scott. Pour des festivités en l'honneur du roi en visite en Ecosse, il est chargé de monter des festivités grandioses.S'appuyant sur les travaux de deux frères qui prétendaient (faussement) descendre de la lignée des Stuart et du "renouveau" du "phillabeg" (le vêtement évoqué ci-dessus) appelé alors "kilt", il fit s'habiller tous les écossais présents aux festivités dans le costume que nous connaissons encore aujourd'hui. Il diffère du phillabeg par le fait que la taille est un peu plus basse, qu'il ne nécessite pas de ceinture à part pour le tenir et que les plis sont cousus.
Un peu à l'image des médiévistes envers Viollet le Duc, on peut repprocher à Sir (il fut annobli par la suite) Walter Scott d'avoir eu beaucoup d'imagination et peu de rigueur historique et culturelle. Le kilt est donc très artificiel dans le costume écossais car :
1) il n'est pas censé n'etre qu'une "jupe" historiquement
2) il n'est pas censé etre le costume des Ecossais, mais des montagnards (traduction peu poétique du terme "highlanders"). Cent ans avant Walter Scott, beaucoup de "Scotts" (écossais non-highlanders) auraient préférés se faire tuer sur place plutot que de porter le costume des "sauvages irlandais"
3) jamais un clan ne s'est identifié par le motif de son tartan, mais par son "switchantas" (je ne garanti pas l'orthographe) : le brin de plante fétiche de chaque clan.
Lorsque j'étais en Ecosse en 1998, mes discussions sur le sujet étonnaient beaucoup les Ecossais car ceci n'est pas très connu là-bas. Cependant, un copain qui y est allé en 2000 m'a confié qu'on retrouve des plaids à nouveau chez les tailleurs traditionnels et que cette "histoire du kilt" est de plus en plus connue.
Il ne faut pas en déduire que se mettre en plaid résoudra un quelconque problème d'authenticité pour autant. En effet, la plus ancienne représentation du costume highlander avec le plaid que je connaisse date des environs de 1560, ce qui correspond d'ailleurs aux indications que l'on peut trouver dans les textes.
Au XVème siècle, on porte le costume "irlandais" (ce qui est juste, mais les textes du XVIIème qualifient aussi encore de façon abusive selon moi d'irlandais le costume composé du plaid) : le leine et le brat.
ATTENTION on ne le porte que dans les highlands, régions reculées et souvant coupées du reste de l'Ecosse.
Je rappelle que toute l'histoire "ancienne" écossaise a été faite par les "Scotts", pas par les montagnards isolés dans leur "bled". Je suis passionné par eux, certes, mais il faut aussi etre objectif un tant soit peu...
Je n'ai JAMAIS trouvé de texte européen mentionnant le costume particulier des highlanders avant la fin du XVIème siècle. Les mercenaires écossais et la garde royale de Charles VII puis Louis XI étaient des "lowland Scotts". On peut cependant raisonnablement penser qu'1 ou 2% aient été des montagnards, mais ils étaient alors vétus comme tout européen occidental du XVème siècle.
Donc lorsque vous verrez la prochaine fois l'un de ces innombrables "highlanders" sur une fête médiévale, vous pourrez faire comme votre serviteur : POUFFER DE RIRE DANS VOTRE COIN ou SECOUER LA TETE D'UN AIR NAVRE !!!!!!!!!!
A noter que cela énerve au plus haut point nos voisins reconstitueurs britons, surtout ceux qui ont des origines écossaises.
DONC PAS DE TARTAN, PAS DE KILT NI DE PLAID CEINTURE AU MOYEN-AGE !!!!!!!!!!
(source indéterminée)
 
Laine La corporation de laine à Florence au 16ème compte 30.000 employés  
Lin    
Maheutre épaulette.  
Manteau ou Manteau féminin    
Mantel manteau  
Maphorion Sorte de cape à capuchon de couleur pourpre que porte la Vierge sur sa tunique bleue.  
Mysatin tissu  
Orfrois broderies  
Osterlin soie teintée en violet  
Pailes étoffes brodées  
Pantalon voir Braies  
Pantoufle    
Parti vêtement qui associe par moitié deux couleurs différentes.  
Peau agneau, agneau mort-né, âne, boeuf, bouc, bouquetin, brebis, cerf, chamois, chat domestique, chat sauvage, cheval, chèvre, chevreuil, écureuil, gazelle, génisse, hermine, grosse hermine, lapin, lièvre, loir, panthère, putois, renard, renardeau, veau marin, zibeline  
Pèlerine manteau d'hiver  
Pers couleur bleu-vert  
Pigache avant le 13ème
soulier avec une longue pointe recourbée jusqu'en 1200
 
Poulaine 14-15ème
chaussure à longue pointe
 
Pourpoint 14-15ème
Veste à manches longues ou étroites. = Gipon. 1 pourpoint nécessite 1,3 aunes de drap
 
Robe   Robe - 15eme.jpg
Robe - 15eme

Robe ouverte par devant - 15eme.jpg
Robe ouverte par devant - 15eme
Robe à l'allemande 15ème
1 robe nécessite 2 aunes de drap
 
Sabots pour les paysans  
Samit drap de soie serge  
Sayon vêtement de pluie de paysan, cape à capuchon  
Scapulaire vêtement de forme circulaire possédant une ouverture en son centre pour le passage de la tête et ne descendant pas plus bas que le dessous de l'épaule.  
Serge tissu  
Sexi tissu fait d'un mélange de fil et de laine écrue.  
Siglaton soie fabriquée aux Cyclades  
Soie Chypre : rare et cher au Moyen Age,
Damas : diapré ton sur ton,
Osterlin : teint en violet,
Siglaton : fabriquée aux Cyclades,
Bofu : de Byzance,
Baudequin : de Bagdad.
La fabrication de soie au 16ème siecle : Lyon 5000 ouvriers, Séville 30.000 ouvriers
 
Soulier Peuvent être de Cordoue. On les porte dans les bottes ou à l'intérieur.  
Stanfort lainage anglais  
Suières chaussures  
Surcot Vêtement de sortie, longue tunique sans manche de belle étoffe. Parfois simple jaquette, doublée quelquefois de fourrure. Il y a aussi des surcots simples à laver qu'on porte à table et qui servent de serviettes de table.
Tunique passée sur l'armure, portant les armoiries.
 
Tabard vêtement court porté sur l'armure  
Talc (Toile de) 12-13ème, toile très fine  
Tassel pièce de tissu, rectangulaire.  
Teinture voir Alun, Brésil, Guède,  
Tiretaine mélange de lin et de laine  
Toile blanche de Champagne, ou toile fine de Reims rare et cher au Moyen Age  
Toque coiffure constituée d'un fond circulaire ou ovale et d'un rebord  
Treilix tissu cher aux couleurs vives (bleues, rouges ou vertes)  
Tunique   Tunique de pretre.jpg
Velour tissu  
Voile pièce d'étoffe recouvrant la guimpe.  
Volet courte pièce de tissu arrondie disposée en couvre-nuque à l'arrière du heaume.  
Yraigne 12-13ème, toile très fine  

Retour