Université

Au Moyen Age, les universités sont organisées en facultés, elles mêmes partagées en nations. La faculté des arts de Paris comprend 4 nations : française, normande, picarde, anglaise. A la faculté des arts, on apprend : philosophie, logique et sciences. Les études durent 5-6 ans, jusqu'à l'âge de 21 ans. Ensuite on peut apprendre le droit, la médecine, la théologie (doctorat, plus de 15 ans d'études).

Les arts libéraux sont : grammaire, rhétorique, dialectique, arithmétique, musique, géometrie, astronomie.

La licence pour avoir le droit d'enseigner est inventée en 1150.

Date de création des Universités :

Angleterre Cambridge (cission d'Oxford) 1209
Oxford (1200)/1214
France Montpellier 1239
Paris 1174/1200/1215/1231
Toulouse 1229
Espagne Salamanque 1220/1254
Italie Arezzo 1215
Bologne 1088
Ferrare 1391
Florence 1343
Naples 1224
Padoue 1222
Pavie 1351
Pérouse 1308
Pise 1343
Plaisance 1243
Rome 1303
Sienne 1246
Trévise 1263
Verceil 1228
Vicence 1204
Portugal Coimbre 1288

A la fin du XIIeme siècle, maîtres et étudiants d'une même ville, suivant l'exemple des artisans et des marchands, formèrent une corporation unique : l'Université des maîtres et des écoliers.


L'Université de PARIS, la première d'Europe, fut reconnue par Philippe AUGUSTE, en 1200, ensuite par le Pape. Elle devint, dans le royaume, une sorte d'Etat indépendant. Elle établissait elle-même ses règlements, désignait ses chefs, jugeait ses membres. Elle seule pouvait enseigner et délivrer des diplômes. Elle envoyait des représentants aux Etats Généraux. Elle avait son sceau et son trésor.
L'Université était administrée par le Recteur, un des grands personnages du royaume. Il exerçait son autorité non seulement sur les étudiants, mais encore par les suppôts de l'Université : marchands de parchemin, copistes, relieurs, barbiers, taverniers.
L'enseignement comprenait la théologie, ou étude de la religion, le droit, la médecine, les arts libéraux (grammaire, arithmétique, musique, astronomie).
Au 13ème siècle, l'Université de Paris fut le centre d'études le plus important et le plus renommé de l'Europe entière. Elle comptait 15 à 20000 étudiant, français et étrangers.
Montpellier était célèbre pour sa faculté de médecine.

Retour