FRANCE, AUDE, CUCUGNAN, CHATEAU DE QUERIBUS



Quéribus

Quéribus


Historique


Le territoire de Cucugnan fut occupé dès le Néolithique. L'occupation humaine se poursuivra durant la période romaine.

A l'époque Carolingienne, Cucugnan faisait partie du Perapertusès, une des subdivisions du comté du Razès qui appartenait aux comtes de Carcassonne. C'est à ce titre de comte de Razès qu'en 951, Roger de Carcassonne fait don de certaines possessions à Cucugnan à la puissante abbaye de Lagrasse.
Quelques années plus tard, en 980, à la suite de la guerre du Razès, la plus grande partie du Perapertusès passe dans les mains du comte de Cerdagne-Besalù, qui fortifie sa frontière par une ligne de châteaux comprennant notamment Peyrepertuse et Quéribus.
En 1070, Cucugnan est cité lors de serments prétés au comte Bernard de Besalù, et en 1140, Béranger de Peyrepertuse rend hommage au comte de Barcelonne pour la "forteda de Cucuniano".

Ainsi le château semble avoir été construit par les seigneurs de Peyrepertuse.
Une famille de Cucugnan, sans doute une branche cadette de la famille de Peyrepertuse apparaît en 1193. Lors de la croisade contre les Albigeois, cette famille se présente comme l'une des championnes de la cause du Languedoc. Ainsi, avant 1240, Pierre de Cucugnan ravitaille les hérétiques du château de Puylaurens, et héberge dans son château de Camps-sur-l'Agly, le faidit Guiraud d'Aniort. En 1240, avec ce dernier il rejoint Raymond Trencavel et Olivier de Termes qui font le siège de Carcassonne. Mais, à la suite de l'échec de ce siège, il va faire sa soumission à Saint-Louis en 1241, avec son frère Béranger et Olivier de Termes.

En 1247, il jure fidélité à Louix IX, sous la caution d'Olivier de Termes et peut récupérer son fils, jusque là gardé en otage par le roi au château de Termes, et sa moitié de la seigneurie de Camps (qu'il devait tenir, ainsi que la moitié de Soulatgé, de sa femme Ermeniarde de Soulatgé).

Par la suite, les familles de Peyrepertuse et Cucugnan conservent la seigneurie puisqu'en 1345, Guillaume de Peyrepertuse est seigneur de Cucugnan et en 1389 Guillaume de Cucugnan rend hommage au roi de France pour la moitié du château de Cucugnan.

le château de Quéribus


Sur la commune de Cucugnan se dresse le château de Quéribus. Construit sur un piton rocheux (728 m) aux pentes très abruptes, à cheval sur les anciens territoires du roi de France et du roi d’Aragon, c’est ' la citadelle du vertige '. Après un quart d’heure d’ascension, le visiteur arrive par des escaliers - dangereux par grand vent – à la barbacane. Il pénètre dans le château dont certaines pièces sont très bien conservées (notamment la salle du Pilier avec une très belle voûte gothique).

Mentionné pour la première fois en 1020, il fait alors partie du comté de Besalù, puis de Barcelonne et entre enfin dans la maison d'Aragon en 1162 en tant que forteresse-frontière.

Il abritera des Cathares dont le diacre du Razès Benoît de Termes, venus se réfugier sous l'autorité du chevalier Chabert de Barbaira. Celui-ci sera finalement contraint de céder devant Saint-Louis en 1258. Dernier bastion à tomber après la chute de Montségur, il devient forteresse royale en 1258. Il ne perdra son intérêt stratégique qu'en 1659 lors du traité des Pyrénées qui fixera définitivement une nouvelle frontière entre la France et l'Espagne.
Tous les éléments du répertoire militaire sont présents à Quéribus, assommoirs, meurtrières, canonnières, bretèche… mais aussi, ceux liés à la vie quotidienne, citernes enduites, emplacements de cheminées, corps de logis…
De la terrasse, aménagée, on peut profiter d’un panorama exceptionnel, s’étendant du Roussillon aux Corbières, jusqu’à la mer.
Cet ensemble très minéral rend compte des modifications architecturales dues à l’évolution des techniques militaires et des différentes périodes de constructions échelonnées entre le XIIème et le XVIème siècle.
Comme à Montségur, Fernand Niel y a découvert des symboles troublants d’un culte solaire.
Sa situation géographique exceptionnelle, sa participation à l’histoire militaire et spirituelle du catharisme, ont fait de Quéribus un site célèbre et magique.

Réalisé par :

le Comité Départemental du Patrimoine Culturel Âudois
13, rue de la République
B.P. 106
11003 Carcassonne
France





Midi-Pyrenees
Midi-Pyrenees.jpg
Queribus, Chateau (1)
Queribus, Chateau (1).jpg
Queribus, Chateau (2)
Queribus, Chateau (2).jpg
Queribus, Chateau (3)
Queribus, Chateau (3).jpg
Queribus, Chateau (4)
Queribus, Chateau (4).jpg

Retour